Géographie pour tout petit

Géographie pour tout petit

Géographie pour tout petit

Aujourd’hui nous allons parler géographie. Comment, il a deux ans et demi et elle lui fait des leçons de géographie ? Et bien oui, parce que la curiosité n’a pas de limite, que l’envie de découvrir est un merveilleux moteur et que même des sujets « scolaires » peuvent être abordés avec une approche ludique.

Mon approche se fait essentiellement par le biais des animaux, nous avons en effet une belle collection de figurines Papo et Schleich. Il commence à désigner ceux qui vont dans l’eau, ceux qui vivent au froid, au chaud. J’y ai vu là un intérêt naissant pour la découverte de notre monde et j’ai donc sauté sur l’occasion.

Comme je suis très livres, j’ai parcourus les rayons à la recherche d’ouvrages adaptés. Voici mes trouvailles :

Atlas junior

Alors oui, l’Atlas est indiqué pour les 5-8ans, mais franchement il est nettement plus simple et agréable à feuilleter que d’autres ouvrages pourtant rangé au rayon bébé et indiqué à partir de 3ans. La preuve en images :

Atlas junior

Il y a beaucoup d’illustrations, peu de textes. Les cartes sont constituées de deux pages, une feuille de calque avec le découpage en pays (qui pour le moment est trop abstrait pour le loulou) et une carte plus naturelle avec les forêts, les déserts, les grands fleuves et les lacs. J’ai été séduite par cette présentation, qui montre bien que le découpage des hommes est venu se placer par dessus la nature, qu’il suit parfois des frontières naturelles (montagnes, fleuves) où qu’il est parfois très arbitraire.

Atlas junior

Chaque continent a droit à une double page magnifiquement illustrée, avec beaucoup de détails. Les animaux, le type d’habitat, les monuments… en un dessin on obtient un très bel aperçu de l’ambiance. Petit bémol, chaque continent est illustré par un dessinateur différent et l’Asie est illustré par une peinture à l’huile très grossière, ne montrant qu’un petit morceau de rue, pas du tout au niveau des autres illustrations.

Atlas junior

Le second ouvrage est un imagier par pays, une douzaine sont représentés. J’ai aimé le mélange des sujets, on y retrouve des animaux, de la nourriture, des traditions… A chaque fois un petit garçon et une petite fille sont présent pour aider le jeune lecteur à s’identifier.

Mais la vie n’étant pas faite que de papier, j’ai également proposé une approche sensorielle.

Globe rugueux Montessori

Le globe lisse et rugeux Montessori (le mien vient de chez S’Amuser Autrement : la qualité est franchement médiocre, la peinture du pied est arrivée écaillée, la surface lisse est rayée, la partie rugueuse perds des miettes et a des bords qui bavent, la jointure entre les deux demi-sphère de plastique est très approximative – je m’y attendais car pas très cher, ça reste du Made in China quoi).

Avant que j’ai eu le temps de dire quoi que ce soit, le loulou a repéré la mer (« c’est bleu là, c’est la mer« ) et la terre (il caresse la surface rugueuse « la terre, là, là, là« ). Puis il a regardé le côté pacifique (« beaucoup la mer là« ). Bon, ça c’est fait ! Je n’ai pas la moindre idée d’où et comment il a pu apprendre ça avant que je lui explique.

J’ai donc enchaîné sur un passage au planisphère.

Globe rugueux Montessori

Je n’avais pas envie d’introduire les continents colorés pour le moment (je préfère me concentrer sur la nature, banquise, savane, forêt, montagne…). J’ai donc créer un planisphère rugueux, à l’aide de deux type de papier et d’un grande plaque de carton.

Là aussi le loulou m’a scotché, dès qu’il a vu le planisphère il a montré du doigt le globe « comme truc bleu là« (oui, il a la mauvaise manie d’utiliser « truc » à la place des mots qu’il a un peu de mal à prononcer, comme globe).

Doucement je lui montre les formes des continents, mais c’est encore complexe pour lui. Il a repéré où nous habitons mais s’évertue à dire que sa cousine (qui vit à 150km seulement) habite aux Etats-Unis :)

Et chez vous, on voyage aussi depuis son salon ?

4 thoughts on “Géographie pour tout petit

  1. piouline

    c’est joli ce planisphère que tu as fait. C’est pas facile je trouve pour eux de visualiser car ils n’ont pas vraiment la notion de taille, de distance. Ici on a profiter du nouvel an chinois pour « travailler » sur la chine et pour la situer. J’ai eu beau lui dire que c’était trèèèèèèèèèès loin, lui n’en démord pas, « c’est là où on était pour le mariage » ( à 3 heures de route de chez nous ). Il a 3ans et demi

    1. lillune Post author

      Ici c’est le contraire, il pense que tout est très loin ! Il propose de prendre une fusée pour aller voir la tour Eiffel à Paris (alors que nous sommes à 1h30 de train) :D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *