Vegan, moi ?

Vegan, moi ?

Vegan, moi ?

Je n’aime pas énormément la viande, mais je n’ai jamais envisagé de m’en passer. De la même manière qu’un loup ne se mettra pas à brouter, je considère que l’être humain est adapté, comme c’est le cas depuis des milliers d’années, pour manger des proies animales.

Mais cela ne veut pas dire que je n’en ai rien à faire de la condition animale et que les méthodes cruelles d’élevage et/ou abattage ne me retournent pas ! La seule chose que je puisse faire dans ce cas, c’est choisir avec grand soin les viandes que j’achète. Hors de question de manger de la viande hallal – pour de multiple raisons, de la torture de l’égorgement aux liens économiques avec le terrorisme. Ne pas accepter l’élevage en batteries, c’est intolérable comme conditions. J’allais dire inhumain…

Mais alors, si je suis convaincue que manger de la viande est un mal nécessaire, pourquoi cet article ? Parce que mon fils adore la viande. A tel point qu’il en mangerait des quantités astronomiques. Et la pédiatre a été claire, à 3ans c’est 40g par jour, par plus. C’est déjà compliqué à respecter en un repas alors en deux…

vegan vegetarien

Je ne me vois pas manger son plat préféré en lui en refusant l’accès alors la décision a été prise, pour lui, pour sa santé, nous allions devenir végétariens à mi-temps. Chez nous le soir, plus de viande ni de poisson au menu. Et je dois dire que c’est un changement qui ne se fait pas sans peine. D’autant plus que pour faire simple, il la plupart des légumes uniquement crus et très peu de fruits.

Je me suis donc attelée à la réalisation d’une liste, non exhaustive, d’idées de menus végétariens ne mettant pas à contribution ces aliments protéinés étranges que je trouve infects (tofu, quinoa…). Manger « traditionnel » et végétarien, tel est mon défi :

Tout d’abord mon coup de cœur, ce Flan de courgettes au parmesan. Le loulou a aimé ! Lui qui refusait absolument les courgettes depuis qu’on avait essayé de lui faire ingurgiter les horribles plats de courgettes industriels à la cantine de la crèche. Le parmesan, mon allié miracle pour faire avaler des légumes ;)

Ensuite, tout ce qui est à base pâtes, les valeurs sûres :

Raviolis avec une farce au fromage ou aux légumes (se trouve au rayon frais tout prêt, utile en cas de timing serré)

Pâtes à la sauce tomate (sauce maison, à servir avec une salade de champignons de Paris crus)
Lasagnes au légumes (aubergine ou plus original épinards)

Les tartes et autres quiches :
Tarte à la tomate sur fond de moutarde
Tarte chèvre-épinards (existe au rayon frais en dépannage)
Pizza végétarienne
Feuilletés (fromage, tapenade, tomate…) à servir avec un plateau de crudités

Les variantes :
Taboulé (libanais à la menthe)
Couscous végétarien
Curry de légumes, avec du riz
Burritos (je remplace la viande par une purée de haricots rouge grossièrement mixée, cuisinée avec les épices de la viande : un régal)
Tartiflette (lardons optionnels)
Crêpes (fromage, légumes ou tout simplement sucrées)

Les classiques :
Quenelles natures, cuisinées à la sauce tomate
Pommes de terre et bibeleskaes (vive l’alsace !)
Soupe de légumes (plein de variantes possibles, des croûtons à l’ail en bonus, du fromage fondu, de la crème…)
Gratin de choux-fleur à la béchamel
Cake salé (aux brocolis, mon préféré)
Beignets de légumes (un peu gras, à ne pas faire trop souvent)

Et le sucré. Dans ma famille il existe une tradition, qui s’appelle le « tout-en-gâteau ». Une fois où deux par an, on fait un repas sucré uniquement :)

Voilà ma liste du moment. A chaque repas chez moi (que ce soit midi où soir) il y a aussi des légumes crus en entrée (carottes, concombre, betterave, choux rouge, avocat, tomates, champignons…). Comme ça pas besoin de s’inquiéter de la présence où non de la ration de légumes dans le plat.

Alors, ça vous inspire ?

3 thoughts on “Vegan, moi ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *