Bibliothèque de printemps.

Bibliothèque de printemps.

Bibliothèque de printemps.

Avec un loulou bavard curieux et très futé, on a tendance à oublier un peu vite qu’il est encore petit… il a besoin de tout découvrir, toujours plus loin (AVANT les dinosaures, y’avais quoi ? Et AVANT la vie dans l’eau y’avais quoi ? Mais AVANT le big bang y’avais quoi ? -et là tu sens la mère qui rame car il approche dangereusement des limites de ses propre connaissance, j’ai beau avoir une formation scientifique, la gravitation quantique à boucle est au delà de mon champ de compétence)… bref, vous voyez le style ? Parfois c’est dur de se rappeler qu’il n’a pas encore 4ans et que même si ça carbure là haut, émotionnellement parlant c’est un tout petit. Nous avions fait l’erreur de le laisser aller vers des lectures / dessins animés contenant trop de méchants, de voleurs… bref de violence… et la violence re-jaillit « je vais casser la maison, je vais tout brûler, pim pam poum pan ! »

Alors maintenant, plus question de choisir les histoires au hasard, on a besoin de douceur. Voici ma sélection de début de printemps (ok, ok j’ai commencé cet article il y a un mois, mais les aléas de la vie – aussi appelés calculs biliaires – m’ont un petit peu retardée), avec 3 véritables coups de cœur :

Voilà le facteur de Noaka Maze

Ce livre raconte le parcours d’un facteur à moto à travers la montagne, aidé dans son périple par plusieurs animaux, pour livrer une mystérieuse lettre au bout du monde… la rivière Glou-Glou, la forêt aux hêtres… les lieux traversés sont emplis de poésie.

Découvert à la bibliothèque, j’ai finalement acheté un exemplaire pour la maison tant ce livre plait à mon loulou. Il devient dur à trouver, ne tarder pas si il vous intéresse !

C’est déjà le printemps de Kazuo Iwamura

On ne présente plus cet auteur japonais (lui aussi) tant ces ouvrages sont célèbres. Mais autant je n’ai pas vraiment accroché aux histoires de la famille souris (trop onirique et du coup trop compliqué à mon goût) autant je suis une inconditionnelle de Nic, Nac et Noc les trois petits écureuils. Ce livre, en plus d’être le récit d’une joli balade dans la forêt, aborde les premières notions de cycle de l’eau. La neige fond, coule jusqu’à la rivière, plus la mer et enfin retourne au ciel. J’adore les ouvrages qui en plus d’une histoire permettent d’introduire quelques notions scientifiques, ils font une très bonne entrée en matière pour une leçon de chose.

C’est toi le printemps ? de Chiaki Okada et Ko Okada

Encore un livre japonais ! J’avais déjà repéré cet ouvrage l’année dernière en librairie, mais le loulou aurait été un peu jeune pour saisir pleinement l’humour de cette histoire. Ce livre raconte les aventures d’un jeune lapereau qui va vivre le tout premier printemps de sa vie. « Le printemps arrive » lui explique sa maman… au petit matin il sort se promener et tombe nez à nez avec un gros ours blanc et le prends pour… le printemps ! Beaucoup de douceur dans les dessins, un trait expressif, des dessins détaillés sans être fouillis… on retrouve ici encore tout ce qui fait du style japonais les plus beaux livres pour enfant.

A force de tourner le regard régulièrement vers le Japon, le loulou s’intéresse à cette langue. Mes connaissances sont assez minimalistes (une petite initiation), mais je peux déjà lui apprendre quelques mots. Je suis étonnée avec la facilité avec laquelle il prononce le r mouillé, qui est généralement la grande difficulté pour nous, francophones. Voilà encore un domaine où je vais progresser rapidement pour répondre à la demande… (depuis hier, je sais dire moto ! ōtobai – on devine aisément quel mot anglais à été emprunté)

Chez vous aussi, les livres nippons ont la cote ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *